10 juin 2011

Brink, André

00Au plus noir de la nuit

4ème de couverture :

Depuis Pleure, ô pays bien-aimé d'Alan Paton, ce roman est sans doute le plus révolutionnaire que nous ait donné la littérature sud-africaine. Le narrateur et héros principal, Malan, est un acteur noir. Il a eu le tort d'aimer une Blanche et d'être aimé d'elle. Il a été arrêté, torturé, condamné à mort. C'est dans sa cellule qu'il écrit l'histoire de sa vie et par là même celle de son peuple. Si l'on veut savoir ce que fut l'apartheid en Afrique du Sud, il faut lire ce terrible roman d'amour.

Posté par sosoperi à 11:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Commentaires sur Brink, André

    Bilan mitigé. Certaines séquences du bouquin sont très fortes mais je trouve qu'il y a beaucoup de "délayage" inutile. Sur la fin, j'ai survolé, je n'aurai pas réussi à le finir sinon.
    Préférez "une saison blanche et sèche" du même auteur, sur le même thème.

    Posté par sosoperi, 10 juin 2011 à 15:41 | | Répondre
Nouveau commentaire